Vincent Ferries bio photo

Vincent Ferries

Apprenti artisan logiciel polyglotte

CV Email Twitter Github

C’est maintenant que commence la grosse journée de Devoxx : de 9h à 23h, avec moins de 10 minutes pour manger. Pas évident de tenir le rythme de publication du blog, je vais tenter de faire de mon mieux.

Keynote de l’équipe Devoxx France

Salle comble

Cette année, nous sommes 2509 ! C’est assez énorme, malheureusement malgré le déménagement au palais des congrés, ça se ressent toujours pour les sessions qui ont du succés. Il faut y être pas loin d’un quart d’heure en avance.

Le futur de la robotique personnelle

Le directeur de la recherche d’Aldebaran nous a présenté les robots humanoïdes qu’ils conçoivent pour nous servir de compagnons. Ce ne sont donc pas des robots pour les usines mais des aides à la personne. Je connaissais déjà Nao, qu’on voit même sur le plateau d’Ardisson, mais il existe aussi Pepper qui sert pour l’accueil en magasins et Romeo qui s’occupe des personnes âgées.

Petit retour sur les difficultés actuelles, notamment en terme de captation et de tri de l’environnement sonore, il faut en effet pour l’instant être proche du robot pour qu’il nous entende et nous comprenne, il reste gêné par ses propres paroles et le bruit qu’il fait en bougeant.

La problématique du contrôle des technologies de l’information

Pour être tout à fait clair, cette keynote a de très loin été ma préférée, je vous encourage vivement à la regarder dès qu’elle sera disponible suir Parleys.

Le lieutenant colonel Eric Filiol nous a présenté les dangers du contrôle des technologies de l’information par les gouvernements et les individus mal intentionnés. Notre société est en train de passer d’un fonctionnement vertical, avec une élite qui domine les médias à un monde collaboratif.

Ce sont des développeurs qui nous ont amené au monde que nous connaissons, avec un partage toujours plus important de la connaissance. Il faut rester très vigilants et critique à l’égard de ce qu’en font les politiques aujourd’hui (notamment avec la récente loi sur le renseignement). Les tentatives de privation de libertés individuelles pour le bien commun, contre le terrorisme et j’en passe sont légion. Une guerre est en cours entre les politiques qui tentent de les imposer et les lanceurs d’alerte qui tentent de dénoncer les abus.

Le problème de la dernière loi sur le renseignement vient principalement du fait qu’on s’assoit sur la présomption d’innocence et que les politiques vont se retrouver à la fois juge et partie.

Une réorganisation massive du monde que nous connaissons est en cours. C’est terrifiant mais aussi une formidable opportunité. Dans le pire des cas :

  • Perte de libre arbitre (surveillance)
  • Dictature de la donnée (vous êtes le produit)
  • Cyber dictature

Mais il peut aussi se produire le meilleur :

  • Respect de la vie privée
  • Renforcement du rôle du juge d’instruction
  • Application des lois déjà existantes
  • Marché de la confiance

Louis Pouzin, français inventeur d’Internet aimerait rendre Internet aux citoyens. En tant que développeurs nous sommes en quelque sorte les gardiens de ce qui arrivera avec la technologie.

Reading and Writting in 20 Years

Dan Allen nous a exposé une question qui invite à la réflexion : comment allons nous transmettre nos savoirs aux générations futures, sous quelle forme, sur quel média, dans quel format ? Après un petit parallèle avec nos ancêtres qui ont gribouillé les murs de Lascaux, la question est de savoir quelle forme d’expression pourrait être intelligible dans l’avenir. Pas vraiment de réponse malheureusement, juste des interrogations philosophiques.

Machine learning et régulation numérique

Je n’ai pas pu assister à la session “Coding Fast & Slow” que j’avais prévue, la salle ayant littéralement été prise d’assaut et me suis rabattu sur une sur le machine learning.

Après les quelques exemples prévisibles sur le spam, et les recommandations Amazon, Facebook et Netflix, les présentateurs nous ont redonné les quelques bases nécessaires.

Quelques commandements à suivre :

  • Récolter toutes les données, vraiment toutes celles qu’on peut
  • Visualiser ses données afin d’avoir une idée des facteurs importants
  • Pré traiter les données
  • Le choix de l’algorithme est important
  • L’intuition est importante
  • Entraîner le système
  • Attention au sur apprentissage et aux ordre de régression trop grands.

Ce n’était pas inintéressant, mais ayant déjà suivi un ou deux MOOCs sur le sujet, je n’ai pas eu l’impression d’y apprendre grand chose. Je vous conseille plutôt d’aller voir ce cours ou celui-là si le sujet vous titille.

Ignite Talks

J’adore le concept des Ignite Talks dont je vous ai déjà parlé ici-même. Je ne vous ferai pas l’affront de vous rééxpliquer le concept, juste dire que 5 minutes c’est court, faut tout envoyer !

Héraldique

Ou la science de savoir déchiffrer des écussons. Complètement inutile et barré, donc indispensable. Sympa de voir Aude Amarrurtu nous faire une petite présentation.

Vie d’un évangéliste technique

C’est marrant, on avait reçu cet évangéliste Cassandra il y a peu. Le titre parle de lui-même, pas toujours évident de ménager la chèvre et le chou, les voyages et la vie de famille… Un deck de base à constituer, le trac à gérer, le support, le consulting gratuit, ça en fait des choses.

Home working

Pourquoi c’est bien et quelles sont les barrières à mettre en place, comme le concept de la porte fermée ou quand papa est à la maison il n’est pas là.

Mauvaise foi agile

Mon lightning talk préféré, assez en accord avec ce que je pense de l’agilité dernièrement (peut-être un billet d’humeur à venir un de ces quatres). La présentation était très drôle et les mots parfaitement choisis, avec des répliques connues pleines de mauvaise foi comme “Tester c’est douter” ou d’autres inventées par le speaker tout aussi intéressantes. Un régal, seul reproche, la phrase de fin qui tombe comme un cheveu sur la soupe : l’agilité j’adore en fait, c’était une blague, mangez-en.

Software eco design

Ou l’art de sauver la planète en écrivant du code plus efficient.

Se préparer dès maintenant à l’arrivée d’Angular 2

En fait, ils ont pas dit ça mais ils ont enchaîné les deux sessions d’Ignite Talks, je suis donc sorti trop tard pour aller voir cette session que j’avais prévu. C’est pas faute d’avoir mangé en 5 minutes pourtant…

Développeur sous influence

Un autre de mes petits coups de coeur de la journée. La présentation avait été renommée en “développeur en influence” et traitait de ce qui permettait aux développeurs d’avoir de l’influence et de changer des choses dans les boîtes dans lesquelles ils travaillent. L’idée de la présentation a émergé des plaintes, du cynisme, de l’exaspération et des discours trashs des collègues de travail autour d’une bière. Il faut qu’on en parle.

Je me suis reconnu sur certains des aspects, même si j’ai encore du chemin à mener. On a parlé de l’expérience beaucoup plus importante que le talent, d’humilité, de The Art of Learning et du fait d’apprendre en profondeur d’abord, de se confronter aux avis des autres, dire ce que l’on pense. Il est aussi très important de savoir avoir tort. Pour ce faire, il existe des moyens de s’améliorer tels que sortir de sa zone de confort, apprendre en permanence, inciter nos collègues à nous contredire…

En cas de blocage, plutôt que de se braquer, pourquoi ne pas juste essayer ? Et pour ne froisser personne, il est bon de :

Je n’ai malheureusement, vu mon programme pas eu trop le temps de m’éterniser pour en discuter avec le speaker (si j’avais su le niveau de la conférence suivante en avance, je n’aurais pas dit ça). S’il m’entend, je serai ravi d’en discuter autour d’une bière à l’occasion.

Refactoring to functional

Malgré le fait que le présentateur utilisati Kotlin pour sa démonstration, j’avoue n’avoir par appris grand chose. La présentation était vraiment axée sur les bases de la programmation fonctionnelle : les fonctions, les fonctions de premier ordre et… non en fait c’était tout. Rien que je n’ai déjà vu 50 fois en apprenant quelques langages fonctionnels : Haskell, JavaScript, Scala et j’en passe.

Ah si, quand même quelques liens utiles :

Level Up your Dev Skills with Static Analysis

Je sors les gants, c’était assurément la conférence la plus pourrie de la journée. Après de grosses banalités sur l’analyse statique de code, voila qu’on a droit à un démontage de FindBugs et à la comparaison sans même le moindre vrai argument avec la solution (dont je ne citerai pas le nom ici) propriétaire et payante que veut nous vendre le présentateur. Je ne vais pas aux conférences pour qu’on me vende de la soupe.

(learn ‘Clojure :with #_ a #fullstack ‘web-app)

Deuxième grosse déception consécutive, et cette fois sur un atelier de 3 heures qui m’a donc privé de 3 conférences potentiellement intéressantes ! On a juste vu les bases de la syntaxe de Clojure, pas inintéressante, mais assez extrémiste et pleine de parenthèses.

Le descriptif indiquait qu’on allait réaliser une application web avec, autant dire qu’on en était loin. Les ambitions des 3 présentateurs avaient été fortement revues à la baisse, c’est bien dommage… Merci de ne pas proposer des choses que vous ne tiendrez pas à l’avenir.

Heureusement, on a fini le tout en moins de 2 heures (pause comprise) avec mon compère Didier, après avoir débuggé l’énoncé et surmonté les problèmes de traduction automatique du sujet et on a pu filer aller voir une autre conférence.

Jeu de rôle en ligne massivement multijoueur avec Firebase

J’avais découvert Firebase avec Codecademy il y a de cela fort fort longtemps, bien avant leur rachat récent par Google. La présentation était sympa et se basait sur un jeu d’interception de gares sur une Google map.

Beaucoup de code, j’aime ça !

BOF Software Craftsmanship

J’avais l’idée secrète qu’on pourrait partager quelques bonnes idées entre groupes différents, le sort et l’avis général en ont décidé autrement. La discussion sur ce qui fait un Software Craftsmanship et ce qu’il faut pour en devenir un était quand même assez intéressante, voila une photo du résultat de l’atelier, cela vaudra mieux qu’un long discours !

Compte rendu du BOF SCP

Ah, j’ai ouï dire que personne ne lisait les articles trop longs en entier. Si vous pouviez me contredire en commentaires, j’en serais ravi et continuerai volontiers à conserver le même type de contenus !